Matériel OKI

Fermer les stations de lavage pour cause de sécheresse, très mauvaise idée ?

L'année 2022 restera dans les annales comme une année record. Une forte hausse des températures a provoqué des mesures exceptionnelles. Afin d’économiser l’eau et de limiter les dégâts environnementaux liés à la sécheresse, certaines préfectures, en France, ont décidé de fermer des stations de lavage automobile.

Mais cette décision n'est-elle pas à un paradoxe ? Car certains propriétaires ne se sont pas arrêtés de nettoyer leur véhicule et le lavage à domicile a augmenté. Ce qui est interdit, faut-il le rappeler !

Sans compter sur des disparités territoriales. Les automobilistes qui souhaitaient effectuer leur lavage se rendaient parfois à la station du département voisin (non touchée par la réglementation préfectorale). Ce qui a impacté les stations locales.

Alors, les stations de lavage, en France, doivent-elles rester ouvertes lors de périodes de forte sécheresse ? Lors de phases de pénurie d'eau ?

Bannière 2 (v2)

Pourquoi ferme-t-on, provisoirement, des stations de lavage ?

Par manque de précipitations, les nappes phréatiques ne sont plus à des niveaux acceptables. Pour éviter les pénuries d’eau, certaines préfectures, par arrêtés préfectoraux, décident de fermer totalement ou partiellement des stations de lavage automobile.

Parce que le lavage de véhicule, même automatisé, est considéré comme une perte d’eau et de ressources naturelles. Cela est dû, nous le pensons, à une méconnaissance du secteur du lavage automatique. Nous y reviendrons.

Les conséquences des fermetures administratives des stations de lavage

Les conséquences économiques

Pour les propriétaires de station de lavage auto, c'est un manque à gagner évident. Investir dans ce genre de services est un coût important. Un amortissement sur plusieurs années.

Se priver de subsides pendant plusieurs mois, comme ce fut le cas dans certains départements, peut mettre à mal certains projets.

Les conséquences écologiques

Nous l'évoquions en introduction. La plupart des automobilistes continueront de laver leur voiture. À défaut de le faire dans une station, ils le feront à la maison.

Sans système de récupération des eaux usées, sans limitation de la consommation d'eau. L'écoresponsabilité est mise à mal.

Nous le rappelons régulièrement, c'est interdit. Même si à l'heure actuelle, les contrevenants ne risquent pas grand-chose. Peu de contrôles sont effectués.

Les stations de lavage sont-elles condamnées par les fermetures ?

Pas vraiment puisque l'interdiction de laver son véhicule dans les stations de lavage ne concerne généralement que les particuliers. Les collectivités et les professionnels peuvent se rendre sur place pour leur propre usage. On parlera de “véhicule prioritaire”.

Bien souvent, ce sont des arrêtés partiels et sur un temps moyennement court. Même si, dans certaines régions (la Bretagne entre autres), les interdictions ont pu se poursuivent bien après la saison estivale.

Mais l'impact d'une fermeture, même provisoire, est un manque à gagner indéniable pour les propriétaires de station.

Pourquoi les stations de lavage auto doivent rester ouvertes ?

Quelques chiffres

En France, on compte près de 10 000 stations de lavage. Près de 0,6 % de l'eau consommée dans le pays est utilisée pour le lavage des voitures (dont 0,4 % pour le lavage à domicile !).

Un Français lave, en moyenne, six fois son véhicule chaque année. (Chiffres CNPA - Conseil National des Professions de l'Automobile)

Un lavage au jet à haute pression consomme, en moyenne, 60 à 80 litres d’eau. Un portique de lavage 120 litres.

Les stations de lavage auto doivent-elles fermer en cas de pénurie d'eau ?

La réponse est non ! Tout d'abord, parce qu'elles n'en sont pas la cause. Et qu'il y a une véritable volonté, chez les professionnels et les fabricants de stations, de proposer des systèmes basés sur la régulation et le traitement des eaux.

Les programmes préenregistrés évitent des consommations trop importantes. Les produits utilisés pour laver les voitures sont soumis à des lois très strictes en matière d'écoresponsabilité.

Les propriétaires de station de lavage auto sont des professionnels. Ils répondent à toutes les contraintes d’hygiène et de la sécurité.

Les stations de lavage d'utilité publique ?

Nous n'irons pas jusque-là !

Couper le robinet d'eau des stations de lavage, en cas de sécheresse importante, n'est sans doute pas la meilleure solution. Nous l'avons vu, les automobilistes, pour la plupart, continueront de laver leur voiture. Et ils le feront chez eux.

Plus que le bâton, c'est la concertation qui doit primer. Entre le secteur du lavage auto et les structures d'État. Une concertation pour une meilleure communication.

Les professionnels du lavage auto souffrent d'un amalgame et de préjugés qui ont la vie dure. Et le manque de connaissance du secteur amène à des clichés.

Réduire notre consommation d'eau et surtout mieux l'utiliser est une affaire de tous. Les professionnels l'ont bien compris et l'ont intégré dans leur process de fabrication.

Et ce n'est pas tant la question de la fermeture des stations de lavage qui doit être posée sur la table, mais la priorisation du lavage automobile dans nos sociétés.

Doit-on changer nos modes de consommation et éviter de laver sa voiture lors d'épisodes de fortes sécheresses ? Doit-on changer les mentalités ?

Votre avis nous intéresse.